Bienvenue à Patchwork Festival 2010



Programme                                      
Patchwork 2013 Patchwork 2012


aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa


Patchwork Festival

Delémont 29 – 30 octobre 2010

Présentation des projets :


Cinéma et vidéo

Hans Richter du dadaïsme au surréalisme.


Une rétrospective, du cinéaste culte allemand Hans Richter, fleurant bon les années 20 à 60 sera projetée à 4 reprises. Cette rétrospective a été mise en musique par Denis Beuret en 2008 et présentée dans le cadre de la Cinémathèque Suisse de Lausanne qui lui en avait fait la commande.

Danse

Corps de ballet


Pascal Gravat, danse, Dorothée Thébert, chorégraphie, texte

Ce spectacle se construit sur la base du témoignage de James Cortat qui raconte sa vie de danseur de ballet et est actuellement patron du bistrot du Cheval Blanc à Delémont. Avec James Cortat, la parole est prise pour que les mots puissent exprimer ce que son corps ne peut plus dire. La collaboration de Dorothée Thébert et de Pascal Gravat s’est axée sur la recherche d’un croisement entre les parcours de James Cortat et celui de Pascal Gravat. Un décalage survient, une lente incursion dans la fiction, au travers de laquelle émerge un nouveau personnage, qui serait le fruit des expériences mêlées des deux danseurs.

Musique

Heidi’s trip


Denis Beuret, composition, trombone, Andreas Schaerer, chant, Lucien Dubuis, clarinette contrebasse, Benedikt Reising sax alto, Martin Eberle, trompette, Xavier Nussbaum, Sax ténor, Dominic Frey, batterie.

Ce projet est né d’une carte blanche que le festival Jazzwerkstatt de Berne a donné à Denis Beuret pour composer et monter un projet dans le cadre de son édition 2010, qui a eu lieu du 24 au 28 février au Progr à Berne.
Cet ensemble regroupe d’excellents musiciens romands et alémaniques, issus principalement de la scène jazz d’avant garde.
Le mythe d’Heidi sera quelque peu malmené, afin de nous interroger, avec humour et dérision, sur la place qu’occupe le paradoxe « carte postale » de notre pays dans notre vie actuelle, entre Paradis perdu et stress urbain, entre isolement folklorique ou politique et ouverture salutaire à tous.

 
Mong

Laurent Steulet, chant, guitares, Christian Schnyder, guitares, chant, Tania Cedolin, flûtes, chant, Luc Vallat, violon, Pascal Lopinat, batterie, Christophe Cedolin, percussions, didgeridoo, Lionel Guélat, contrebasse, Dritton AjetiCifteli, chant, percussion.

Voilà plus de 10 ans maintenant que Mong propose à son public de partir en voyage autour du monde. Au fil de rencontres marquantes, de concerts et de disques, le groupe a développé un style éclectique où toutes les musiques se côtoient, tout en apposant sa marque par une unité de son.

Los Bedjellou

Manu Brandt, guitare, vocals, Jean-Yves Rouillon, guitare, vocals, Xavier Beuchat, batterie, Céline Toppano, vocals , Yann Etique, basse

Ce groupe de roots, reggae, ska, dub ajoulot nous fera voyager de l’Ajoie à la Jamaïque. Le voyage de retour risque d’être plus périlleux que l’aller.

Grand Reportage Deluxe


Olivier Nussbaum, basses, looper, Vincent Boillat, batterie, Jérôme Coréa, saxophones, looper, Denis Beuret, trombone,

Grand Reportage Deluxe est un trio extensible initié par le saxophoniste Jérôme Correa avec le bassiste Olivier Nussbaum et le batteur Vincent Boillat. On retrouve dans les compositions de Grand Reportage Ensemble certains éléments empruntés à la musique répétitive contemporaine ou électronique grâce à l’utilisation de séquenceurs (loopers) sur le saxophone et la basse. Avec leur invité Denis Beuret, ils ont joué à 7 reprises en mai et juin à Fribourg, Berne et dans l’arc jurassien un projet Minimal-jazz qui a été particulièrement apprécié du public.

Les Poissons Autistes

Stéphane Babey, Philippe Simon, électronique, Arnaud Sponar, batterie

Les Poissons Autistes sont nés en 2001. Au fil des mois, des concerts (une trentaine à fin 2006) et des enregistrements, leur musique a évolué d’une brutalité à fort taux de larsens vers une approche davantage guidée par les concepts d’harmonie et de mélodie. Mais avec une constante: amener leurs auditeurs dans les zones limitrophes du songe. Ou, à défaut, leur offrir de quoi se payer une bonne vieille sieste.

 
Neflight & db unlimited

Olivier Haefliger, électronique, Denis Beuret, trombone, électronique

Issu de la scène techno jurassienne, Neflight utilise aujourd'hui son expérience du mix au service de ses propres compositions. Des influences de Detroit et de l'époque Big Beat à la passion de l'histoire et des techniques de la musique, c'est naturellement que lui est venue l'envie de créer ses propres compositions. Progressivement, son home-studio s'est étoffé pour donner naissance à une bande sonore rythmant chacun des jours de sa vie.
Envoûté par les sonorités inouïes de db unlimited, Neflight a proposé à ce dernier de créer un projet commun, entre groove et délires sonores.