Programme du Patchwork Festival 2016

 

Delémont

 

CATASTROPHE ! / Mercredi  23.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 20h00

 


CATASTROPHE !
 Chaotique, drôle, tragique, calme ou agité, le spectacle Catastrophe ! enchaîne de petites et grandes catastrophes. Dʼune durée de 50 minutes, les oeuvres du répertoire contemporain et du théâtre musical se succèdent de façon rythmée. Catastrophe vient du grec ancien : « fin, dénouement» « bouleversement ». Phonétiquement, le mot catastrophe est saccadé, percussif et chargé dʼénergie. Pour que catastrophe il y ait, il faut la fracture dʼun confort, dʼune certaine continuité. Cʼest justement ce caractère brutal et imprévisible qui est intéressant à explorer et qui se traduit si bien à travers le langage du théâtre musical. Captivant, le spectacle Catastrophe ! nous transporte du burlesque au tragique sans transition claire. 
 
Béatrice Laplante : musette, hautbois, hautbois dʼamour, cor anglais, théâtre musical / Katelyn King : théâtre musical, percussion / Denis Beuret : électronique, théâtre musical
 
 
 
 
 

WHALES'TALES / Jeudi 24.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 20h00, création du spectacle  

 

WHALESʼ TALES est un spectacle multimédia où l’auditeur est plongé dans un univers maritime où les chants de différentes baleines se mêlent à une musique originale, le tout accompagné d’images inédites provenant principalement de Saint-Pierre et Miquelon et de la Réunion. Ce spectacle s’adresse à tout le monde, enfants, adolescents, adultes, passionnés de nature ou de musique, chacun y trouvera de quoi satisfaire ses émotions et sa curiosité. 
 
Denis Beuret : trombone, composition, électronique, vidéo / Jean-Christophe Rosaz : composition 

 

 

MONG / Vendredi 25.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 20h30 

 

MONG : Voilà près de 20 ans maintenant que MONG propose à son public de partir en voyage autour du monde, autour des genres et des ambiances, au gré de ses humeurs solaires et festives. Une solide section rythmique, la flûte et les guitares lui donnent des airs de Jethro Tull...Au fil de rencontres marquantes, telle celle de Youssoun D'our, de nombreux concerts en francophonie et la création totalement autoproduite de deux albums studios à ce jour, le groupe a développé un style éclectique où toutes les musiques se côtoient, tout en apposant sa marque par une unité de son.

Laurent Steulet : chant, guitare, table tangible SISMIC / Tania Cedolin : flûtes, chant / Christian Schnyder : guitare, chant / Christophe Cedolin : percussions /Maël Cedolin : basse 

 

 

 

KIJANGO / Vendredi 25.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 22h00 

 

KIJANGO : Emmené par la voix profonde et les textes incisifs de son front man, le trio KIJANGO explore les influences de chacun de ses membres et les fusionnent pour créer une musique empreinte de jazz et de blues flirtant parfois avec la noise. Un set furieusement irrévérencieux, rageur et bourré d'humour noir.    

Fox Kijango : chant / Sylvain Guillot : claviers / Josué Salomon : guitare, batterie 

 

 

 

 

 

ESPERTI PROJECT / Samedi 26.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 20h30

 

ESPERTI PROJECT – Le voyage d’Annibal Esperti Project est un collectif d'artistes venus d'horizons différents, avides d'explorer, de créer et de diffuser une musique aux sonorités world jazz inspirée de l'héritage musical de cultures traditionnelles, de l'improvisation et des sonorités synthétiques.Métaphore décomposée en quatre étapes, “Le Voyage d’Hannibal” se décrit au gré et au son du vent. Comme un point commun, à travers un trombone, un duduk, une cornemuse, une clarinette ou une conque, le vent murmure les richesses et la diversité des influences acoustiques qui émanent du Maghreb, d’Andalousie, des Alpes et des Pouilles. 

Andrea Esperti : trombones, conques, composition / Antonio Esperti : clarinettes, duduk, textes / Dollar Mambo : computer, piano           

 

 

 

 

BBRS / Samedi 26.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 22h00

 

BBRS : Beuret/Burger/Rojas/Sassenhausen

Ces quatre musiciens passionnés ont trouvé dans le jazz une musique aux multiples facettes, entrelaçant les différentes voix en un dialogue musical intense, qui fascine et inspire. Leurs improvisations, pleines de complicité, assurent une expérience sonore intensive. Ils ont sorti un CD sur le label anglais Leo Records en août 2016.

Denis Beuret : trombone / Dominik Burger : batterie / Jerry Rojas : guitare électrique / Ekkehard Sassenhausen : saxophones

 

 

 

STEPHANE KERUEL / Dimanche 27.11.16 Forum Saint-Georges, Delémont, 16h00

 

ET DONC JE M’ACHARNE

Un homme recherche, avec acharnement, où se nichent le vrai rire et la vraie poésie. S’échappent alors une poésie active et transformatrice, des bouffées d’air, des langues singulières, musicales...Et donc je m’acharne : solo d’salive où la langue est tirée dans tous les sens pour le meilleur et pour le rire.

Richard Dubelski, Stéphane Keruel, Ghérasim Luca : Textes / Jean-Michel Potiron : Metteur en scène / Stéphane Keruel : Concepteur du projet et comédien

 

 

 

 

 

SAIGNELEGIER

 

WHALES'TALES / Dimanche 27.11.16 Espace Culturel du Soleil, Saignelégier, 17h00


WHALESʼ TALES 
est un spectacle multimédia où l’auditeur est plongé dans un univers maritime où les chants de différentes baleines se mêlent à une musique originale, le tout accompagné d’images inédites provenant principalement de Saint-Pierre et Miquelon et de la Réunion. Ce spectacle s’adresse à tout le monde, enfants, adolescents, adultes, passionnés de nature ou de musique, chacun y trouvera de quoi satisfaire ses émotions et sa curiosité. 

 
Denis Beuret : trombone, composition, électronique, vidéo / Jean-Christophe Rosaz : composition 
 
 

 

Renseignements pratiques : 

Entrée par soirée : Frs 25.- / tarif réduit: AVS, AI: Frs 20.- / jusqu’à 25 ans: Frs 15.- 

Org.: Patchwork Festival avec la collaboration du CCRD et de l'espace culturel du Café du Soleil 

PRÉVENTE DES BILLETS POUR LES CONCERTS A DELEMONT : en ligne depuis www.ccrd.ch en lien avec Starticket 

Lien : http://ccrd.ch/web/programme/detail/patchwork-festival-forum-st-georges-delemont-23-novembre-2016

Vente directe chez Fournier Musique, au bureau du CCRD et dans tous les grands offices de poste et Manor

PREVENTE POUR LE CONCERT A SAIGNELEGIER : Uniquement au Café du Soleil

 

Le Patchwork Festival a besoin de votre aide financière ou pratique pour le bar, les entrées, la logistique et la publicité. Nous cherchons également des membres. 

Vous pouvez en tout temps faire un don au nom de :

Association des Amis du Patchwork Festival

IBAN CH17 0078 9042 5637 6333 1

 Si vous souhaitez que votre don soit mentionné sur notre site ou obtenir des contreparties, contactez-nous par email :  info@patchwork-festival.ch

Si vous souhaitez nous offrir votre aide ou devenir membre, contactez-nous à la même adresse email.

 

 

 

Concerts passés de la saison des concerts-repas "aux saveurs musicales" :

 

DUO FATALE MEET DENIS BEURET / samedi 24.09.16 / 19h30 / Vicques

Le saxophoniste et clarinettiste JOPO et son épouse, l'accordéoniste et chanteuse Ingeborg Poffet, ont fondé le Duo Fatale en 1989. Les deux sont des compositeurs, vivant à Bâle. Souldrifting-music est le nom qu’ils donnent à leur style de musique, mélange de compositions et d'improvisations. Leur musique montre un accordéon moderne, qui s’écarte des stéréotypes courants comme le tango ou le musette pour s’aventurer dans la musique contemporaine et prendre des risques en utilisant toutes les possibilités de cet instrument. Il dialogue avec le saxophone et les clarinettes de JOPO avec une grande complicité. Le travail vocal du Duo emprunte les chemins de l’avant-garde ainsi que des ambiances ethno. Dans la plupart de leurs concerts, ils intègrent l’électronique ainsi que l'informatique musicale. Leur rencontre avec Denis Beuret date de 2012 et leur a permis de jouer plusieurs concerts à Bâle, Fribourg, Semsales et Freiburg in Brisgau.

 
Ingeborg Poffet – accordéon, piano, chant
Jopo Poffet - saxophones, clarinettes
Denis Beuret - trombone
 
 
NAANZOOK TRIO + DENIS BEURET

naanzook a vu le jour en 1995. Dès 2014, Denis Beuret (trombone basse) rejoint le trio pour de nouvelles expériences basées sur quelques nouvelles compositions issues du projet "A corps d'âge". Les musiciens explorent de nouveaux timbres et chemins musicaux, explorant les mystérieux méandres des musiques de l'instant. naanzook expérimente dans l'improvisation l'essence d'une musique imagée qui propose des paysages non formatés dont l'auditeur s'imprègne pour imaginer son voyage. Les compositions évoluent vers une forme d’improvisation dirigée. Elles s’inspirent des propositions apportées par les invités, laissant les musiciens créer en fonction des inspirations qu'elles suscitent. Ici les maîtres mots sont communiquer, conduire, suivre, inspirer, chercher et développer. Les musiciens sont donc acteurs, créateurs, incitateurs et toujours réactifs et inventifs. Ainsi, chaque instrumentiste devient un voyageur qui explore un climat d’interactions. Il est tantôt interprète, tantôt compositeur de pièces qui se veulent instantanées, libres et uniques. Le travail est acoustique, aucun effet électronique. Les sons, les dérives sonores appartiennent donc à la seule technique du musicien qui se trouve confronté à sa propre palette musicale. Pas d’esbroufe, du senti, du vécu, du partage, de l’écoute !

 


Le trio BEURET FLEURY SCHWAB, BFS pour les intimes, explore les musiques de l'instant, la composition spontanée. Leur musique aux tendances ethno-jazz se caractérise par des mélodies très colorées et un contrepoint organique. Compositeur et tromboniste dans plusieurs formations de musique contemporaine, jazz, électroacoustique et improvisée, Denis Beuret est spécialisé dans la recherche sonore. Le saxophoniste et compositeur jurassien Jef Fleury, est membre fondateur de naanzook (1995) pour qui il compose thèmes, spectacles et crée des adaptations. L'essence de son travail vise à tirer des liens entre la musique, les arts plastiques et la littérature. Clarinettiste et saxophoniste diplômé du conservatoire de La Chaux-de-Fonds, Gilles Schwab travaille l'improvisation libre, la musique contemporaine, le jazz, les musiques actuelles, crée des bandes sons pour des performances théâtrales, la danse, des films, le cirque, ou des performances picturales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Duo Inouï est un tissage coloré de créations et d’œuvres de répertoire. Le répertoire pour hautbois se mélange à celui du Théâtre Musical ; la voix du hautbois, la parole, le geste et le théâtre s’entremêlent. Le trombone et l’électronique tissent une trame sonore en contrepoint où l’électronique joue de le rôle de clones déjantés du musicien.

L’œuvre Cardiophonie du célèbre compositeur Heinz Holliger y occupe une place centrale. On y retrouve les thèmes du souffle vital, des battements du cœur, de la folie, de la vie et de la mort. L’interprète est équipée d’un micro connecté à son cœur et utilise comme tempo sa propre pulsation cardiaque. Respirant littéralement à travers son instrument, l’interprète multiplie les prouesses respiratoires car sa pulsation s’accélère d’une façon délirante, l’auditeur est submergé par un univers sonore de souffle, de bruits et de battements de cœur. « Il s’agit d’une action autodestructrice, dans laquelle l’instrumentiste est pourchassé par son pouls jusqu’à s’en effondrer. Holliger traite le pouls comme une cellule rythmique fondamentale « … » tôt ou tard, toutes les actions de l’exécutant retombent sur les battements impitoyables du cœur. »(dissonance.ch)

Répertoire est un des 8 volumes de Staatstheater de Muuricio Kagel. Ces courtes pièces de théâtre musical, où la frontière entre tragique et burlesque est souvent ambiguë, se déroulent sur scène ou en coulisse. Elle sont brèves et d’un caractère souvent brutal.

La suite inouïe pour trombone basse, accessoires et électronique de Denis Beuret s'inspire, au niveau de la notation, du système que Vinko Globokar a utilisé dans Echanges ainsi que de la notation graphique utilisée par Morton Feldman, notamment. Le trombone basse utilise une grande variété de sonorités en combinant les différents modes d'émissions avec différents types d'embouchures, de sourdines et d'accessoires. Au niveau de l’électronique, le but était d'utiliser une dizaine de boucles en même temps et de spatialiser ces boucles en quadriphonie avec les contraintes suivantes :